Un tour d’horizon auprès des producteurs (maraichers et agriculteurs) pour apprécier l’impact des pratiques agroécologiques. Le résultat est claire, les rendement, l’aspect environnemental sont visibles d’après les témoignages des producteurs touchés.
Pour marquer la journée de l’arbre instaurée par le gouvernement togolais, GEVAPAF dans la mise en œuvre de ses activités a apporté des plants pour accompagner la coopérative de transformation d’amandes de karité en beurre dénommé TOTIN K’DO sise à Kantindi dans la commune de Tône 1, a développer sa forêt communautaire. Des plants de Parkia biglobosa (Néré), Vitellaria paradoxa (Karité), Senna siamea (cassia) et Eucalyptus camalendus soit au moins 200 plants ont été mis en terre avec les membres de la coopérative TOTIN K’DO. Ces plants sélectionnés permettront plus tard à la coopérative de disposer de la matière première pour leur activité de transformation.
Visite de l’Ambassadrice de France au Togo et du Directeur de l’AFD au CET Pya dans le nord Togo le mercredi 21 mars 2021 dans le cadre du suivi des projets financés par l’AFD. la délégation a affirmé être satisfaite du bon déroulement des activités.

Le beurre de Karité, une denrée de plus en plus utilisée partout dans le monde: consommation, cosmétique et autres. GEVAPAF avec l’appui de ses partenaires accompagne 150 femmes membres de de trois coopératives transformatrices d’amandes en beurre de karité et d’autres produits dérivés à savoir: savon, pommade , crème, etc.

Une rivière qui traverse le canton de Nayiéga dans la commune de Kpendjal-ouest 1 qui menace les espaces cultivables des riverains par l’érosion hydrique; des actions doivent être menées pour réduire cette invasion des espaces cultivables à travers un reboisement le long de cette rivière

Transhumance et son impact en Afrique de l’ouest, cas du marché à bétail de Koundjouaré

Le PAMOBARMA est un projet qui vise l’amélioration des conditions de vie de l’ensemble des acteurs intervenant (les Communes, les comités de gestion, les commerçants, les acheteurs, …) dans la gestion des infrastructures agropastorales marchandes notamment les pistes, les marchés à bétail, les quais d’embarquement, les couloirs de transhumance, etc. 

Construction d’une charbonnière

une construction moderne pour la carbonisation de bois en vue d’obtenir du charbon en quantité et en qualité, cette charbonnière est construite à partir des matériaux locaux (pierre et terre).

Projet de Formation et Insertion Professionnelle par l’Eco Construction au Togo

Fin de la formation aux métiers de la pierre promotion 3 au CRETFP Dapaong. débuté le 14 janvier 2019 au profit de 12 jeunes titulaires de CAP en maçonnerie, ces jeunes ont bénéficié d’une formation spécialisés leur permettant de diversifier leur offre de service à leur clients. Au terme de cette formation, ils ont reçu leur attestation de fin de formation le 28 juin 2019

Transformation des Amandes de Karité en Beurre

Description des techniques de transformation de l’amande de karité en beurre avec la coopérative des transformatrice “Djori nam” de Djimontiga Samongou

Projet d’Appui à la MObilité du Bétail pour un meilleur Accès aux Ressources et aux Marchés en Afrique de l’Ouest (PAMOBARMA)

Atelier de cadrage méthodologique et budgétaire

Composante 3 du PREDIP 

 

Assemblée Générale Ordinaire  de GEVAPAF

L’an deux mil dix-neuf et le dix-neuf octobre, l’Association GEVAPAF a tenu son AGO à son siège à Mandouri dans la préfecture de Kpendjal

               FEMMES ET METIERS

De nos jours, les données ont changé, pas métiers typiquement hommes car les femmes sont capables d’exercer les mêmes métiers que les hommes. il temps que les jeunes filles oublient leur infériorité et se hissent au rang de l’humanité et s’affirment plus haut car elles en sont capables. cette vidéo est une preuves qu’elles en sont capables.

       La transhumance en Afrique de l’Ouest

En Afrique de l’ouest se mène une activité; celle de la transhumance matérialisée par le déplacement des peulhs nomades de leur pays d’origine vers les pays d’accueil passant par des zones de transit. Ce déplacement des peulhs accompagnés de leurs troupeaux à différents niveaux occasionne des conséquences aussi bien négatives que positives. C’est dans le soucis de mieux organiser cette activité pour qu’elle soit plus bénéfique que des programmes et projets sont mis en oeuvre grâce aux appuis financiers et techniques de différents partenaires.