FORMATION DES JEUNES DANS LES METIERS DE L’ECO CONSTRUCTION DANS LE CADRE DU PAMPEC

Dans le cadre des activités du Projet d’Appui aux Métiers de la Pierre et de l’Eco Construction (PAMPEC), un projet sous régional mis en œuvre au Togo, Mali et Bénin, une formation spécialisée aux métiers de l’éco construction est organisée au profit:
– Des jeunes artisans maçons de niveau CAP, BT Génie Civil et CFA en formation qualifiante de courte durée (6 mois) au Centre Régional d’Enseignement Technique et de Formation Professionnelle (CRETFP) Dapaong et
– Des élèves en BT Génie Civil; programme inséré dans le cursus normal comme complément à leur formation au Collège d’Enseignement Technique (CET) Pya à Kara.
au total, 50 jeunes garçons et filles bénéficient de cette formation: 36 dont 6 filles au CET Pya sur une durée de trois ans et au CRETFP Dapaong, deux promotions dont une première de 10 jeunes déjà formés et une deuxième de 14 dont 02 filles en formation depuis janvier 2021.
Cette formation porte sur le renforcement de ces jeunes sur les techniques de construction avec les pierres et les briques de terre compressées afin de leur permettre de diversifier leur offre de service à leur clients dans le domaines des bâtiments et travaux publics. au cours de la formation, cours théorique et pratique leur sont donné. La pratique se fait à deux niveaux: une première phase d’apprentissage sur le plateau technique et une dernière sur le chantier-école où ils réalisent un ouvrage définitif pour la visibilité de la promotion.
Au terme de la formation, ces jeunes recevront une attestation de fin de formation, complémentaire à leur diplôme de CAP ou BT Génie Civil.
Rappelons que ce projet est co financé par Acting For Life et Agence Française de Développement et coordonné au Togo par l’ONG Gestion de l’Environnement et Valorisation des Produits Agropastoraux et Forestier en abrégé GEVAPAF, partenaire de Acting For Life (AFL).

CHANTIERS DES JEUNES FORMES AUX METIERS DE LA PIERRE ET DE L’ECO CONSTRUCTION

Des projets de formation aux métiers de la pierre et de l’éco construction démarrés en 2016, financés par différents partenaires (Acting For Life, Agence Française de Développement, Fondation Caritas, etc) sont mis en œuvre dans trois pays de l’Afrique de l’Ouest (Togo, Mali et Bénin). Au Togo, ces projets sont coordonnés par l’ONG Gestion de l’Environnement et Valorisation des Produits Agropastoraux et Forestiers (GEVAPAF). Ces différents projets visent le renforcement des capacités techniques et opérationnelles des jeunes afin de leur permettre d’être plus compétitifs sur le marché de Bâtiments et Travaux Publics (BTP). A ce jour, 79 jeunes dont 2 filles ont été formés et 50 dont 8 filles en formation au Centre d’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (CRETFP) Dapaong et au Collège d’Enseignement Technique (CET) de Pya . Grâce à cette formation, ces jeunes valorisent les matériaux locaux (pierres, terre, etc). A travers leur détermination, ils réalisent aujourd’hui des bâtiments, des rues et autres avec les matériaux locaux. Nous présentons dans cet article, les différents chantiers réalisés par ces jeunes.
Trois jeunes formés au Centre Régional de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (CRETFP) Dapaong ont gagné un chantier de construction d’un bâtiment scolaire avec les Briques de Terre Compressées et Stabilisées (BTCS). ils se réjouissent d’avoir bénéficier de cette formation; ils sont aujourd’hui aptes et sont fier de réaliser ce bâtiment qui donne déjà une visibilité et joie à la communauté bénéficiaire.
Un groupe de 4 jeunes formés aussi au CRETFP Dapaong ont décroché un marché de construction en pierre d’une étable de 5 compartiments de 10/8m. Ils sont appuyé dans l’exécution de ce chantier par les jeunes en formation pour la promotion 2 du Projet d’Appui aux Métiers de la Pierre et de l’Eco Construction (PAMPEC) au CRETFP Dapaong. Ceux-ci s’occupent ainsi les week-end pour non seulement renforcer leur capacité mais aussi gagner un peu d’argent pour satisfaire leur besoin.
Un groupe de jeunes formés au CET Pya et au CRETFP Dapaong ont été sollicités par leur formateur pour la réalisation de pavage en pierre d’une rue. Avec l’accompagnement de leur formateur, ils renforcent leur capacité à travers la découverte d’autres techniques surtout dans la réalisation des travaux de route.
En dehors de ces chantiers en éco construction, certains ont eu à réaliser d’autres avec des parpaings en ciment. Dans l’ensemble les jeunes formés se réjouissent de cette formation qu’ils ont reçu et surtout gratuitement. ils promettent en faire d’avantages en communiquant et en proposant des modèles construction à leurs clients en vue de les amener à intégrer les matériaux locaux dans leur construction.

vœux de nouvel an

A l’orée de l’année 2021, GEVAPAF a le plaisir de vous souhaiter ses vœux les meilleurs surtout de santé, bonheur, prospérité.
En cette année nouvelle,
Oser réaliser vos rêves
Oser concrétiser vos projets

Oser profiter de votre bonheur
Oser avoir le succès que vous méritez.
Tout cela est en vous, il ne vous reste plus qu’à oser.

Bonne et Heureuse Année 2021

ANIMATION DEBAT INFORME MULTI-ACTEURS (FILIERE BETAIL)

Dans le cadre de la mise en oeuvre des activités du Projet d’Appui à la Mobilité du Bétail et pour un Meilleur Accès aux Ressources et aux Marchés en Afrique de l’Ouest, un projet sous-régional, GEVAPAF a organisé un atelier de débats informés multi-acteurs de la filière bétail de la préfecture de l’Oti-sud et de Dankpen sur le module “Mobilité du bétail en Afrique de l’Ouest”.

L’objectif de cet atelier était de permettre à tous les acteurs (élus locaux, chefs cantons, chefs village, CVD, CCD, éleveurs, agriculteurs, commerçants, services techniques déconcentrés de l’Etat et les forces de l’ordre) d’avoir une compréhension commune de la mobilité du bétail à travers une analyse stratégique et prospective des enjeux de la mobilité du bétail en Afrique de l’Ouest afin de pouvoir prendre position sur les différents enjeux.

Elle s’est tenu du 30 novembre au .4 décembre 2020 dans la commune de l’Oti-sud 2 et a réuni environ 31 participants.

FORMATION DES JEUNES DU METIER DE LA PIERRE DE LA REGION DE LA KARA PAR L’ANPE KARA

Techniques de recherche d’emplois, rédaction de curriculum vitae, lettre de motivation et comment réussir un entretien d’embauche, voilà 4 thèmes sur lesquels 24 jeunes bénéficiaires de la formation aux métiers de la pierre et de l’éco construction de la région de la Kara ont été entretenus. Pour le respect des mesures barrières de lutte contre le corona virus, ils ont été répartis en deux vagues de 12. Cette formation a été organisée les 04 et 06 août 2020 par l’ONG Gestion de l’Environnement et Valorisation des Produits Agropastoraux et Forestiers en abrégé GEVAPAF, coordonnatrice du Projet d’Appui aux Métiers de la Pierre et de l’Eco Construction (PAMPEC) ; projet co financé par Acting For Life et l’Agence Française de Développement. Cette formation a été animée par l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) Kara et avait pour objectif le renforcement de capacité des jeunes dans leur démarche de recherche d’emploi ou de création d’entreprise pour s’auto employer.

Tout a démarré par le mot introductif du Directeur Exécutif de GEVAPAF qui s’est réjoui de la bonne collaboration entre ANPE et GEVAPAF pour accompagner les jeunes dans leur insertion socio professionnelle avant d’exhorter les jeunes à une attention particulière de ce qui leur sera donné comme conseil et outils d’aide à leur insertion. Le Responsable ANPE Kara avant d’aborder le premier thème a remercié l’ONG GEVAPAF qui s’est engagée à accompagner les jeunes après la formation que ceux-ci ont bénéficié grâce à GEVAPAF et ses partenaires et a ensuite présenté les objectifs de l’ANPE et ses domaines d’intervention. Il a enfin mis en confiance les jeunes et les a rassuré la disponibilité de l’ANPE à les accompagner.  

Abordant le premier thème, le Chef d’agence ANPE Kara a amené les jeunes à se connaitre et connaitre leur marché. Etant donné qu’ils sont du domaine du BTP, leur renforcement porte sur les techniques de recherche de marchés. Ils ont été amené à réfléchir autrement c’est-à-dire au lieu de chercher à être embauché, ils devraient plutôt chercher à entreprendre car c’est là où ils pourront être mieux payé ; à ce titre, des pistes de réflexion ont étés présentées aux jeunes pour les amener à saisir les opportunités disponibles dans leur filière afin qu’ils puissent s’épanouir.

Après cette étape, s’ils désir être employés par des structures existantes, il leur faut alors savoir rédiger des lettres de motivation, le curriculum vitae et enfin réussir un entretien d’embauche. Ils ont ainsi suivi avec intérêt et posé des questions pour mieux comprendre comment réussir chacun de ces éléments. Dorénavant, ils ont les esprits bien éclairés et chacun devra choisir l’option qui lui semble meilleure pour s’insérer dans la vie socio professionnelle.    


Réunion d’état des lieux des infrastructures agropastorales marchandes couplée de la présentation du PAMPEC

Le mercredi 29 juillet 2020, s’est tenue dans la salle de conférence des actions sociales de Dapaong la réunion d’état des lieux des infrastructures agropastorales marchandes couplée de la présentation du Projet d’Appui aux Métiers de la Pierre et de l’Eco Construction (PAMPEC) dans ses grandes lignes et mécanismes financiers d’incitation à la commande institutionnelle

Ont pris part à cette réunion, les maires ou représentants des  communes membres de la Convention Intercommunale pour le Développement Local des Savanes en abrégé CIDeLS, les comités de gestion des marchés à bétail et quai d’embarquement ainsi que l’équipe de GEVAPAF

Après le mot de bienvenue du Président de CIDeLS monsieur YAMPOADEB Gountante, deux présentations ont nourries les participants. Dans un premier temps la présentation portant sur l’état des lieux des infrastructures agropastorales marchandes, la supervision des infrastructures, le coût de supervision,  la situation de cotisation des communes, les difficultés et les perspectives pour le bon fonctionnement de CIDeLS. Après cette présentation, le Directeur Exécutif de GEVAPAF a pris la parole pour expliquer le rôle que doivent jouer les maires dans la gestion des infrastructures et aménagements agropastoraux et les actions à mener pour une transhumance apaisée dans leur commune. Une phase de débat a permis aux participants de comprendre à nouveau leur rôle et d’apporter leur points de vue pour le bon fonctionnement de CIDeLS. Après cela, une seconde présentation portant sur le PAMPEC a été faite. les objectifs, les résultats et activités à menées pour l’atteinte des objectifs ont été présenté ainsi que les bénéficiaire  comme les jeunes, les apprenants et les communes, les avantages à tirer en construisant avec les matériaux locaux. le mécanisme financier d’incitation à la commande institutionnelle à été présenté aux participants. désormais ils sont habileté à prendre des délibérations leur permettant l’intégration des matériaux locaux dans les constructions d’ouvrages. la réunion clôturée, les participants ont montré leur satisfecit et sont bien outillé mener à bien leurs activités pour le développement  de leur commune et partant la CIDeLS.    

FEMMES ET METIERS

Les données ont changé, pas métiers typiquement hommes car les femmes sont capables d’exercer les mêmes métiers que les hommes. Il temps que les jeunes filles oublient leur complexe d’infériorité pour se hisser au rang de l’humanité et s’affirmer plus haut car elles en sont capables. Cette vidéo est une preuve qu’elles en sont capables. Des programmes et projets sont mis en place pour les accompagner dans cette dynamique.

Jeunes filles/femmes, réveillez-vous car vous êtes le porte flambeau du développement, l’humanité toute entière vous fait confiance et compte sur vous, alors ne la décevez pas!

RECEPTION DES AMENAGEMENTS PASTORAUX

Dans le cadre de la mise en oeuvre du Projet d’Appui à la Mobilité du Bétail pour un Meilleur Accès aux Ressources et aux Marchés en Afrique de l’Ouest (PAMOBARMA), il est prévu la réalisation des aménagements agropastoraux à savoir: les points d’eau, aires de repos, aires de pâtures, couloirs de transhumance, pistes à bétail. La préfecture de la Kéran dans la région de la Kara précisément le canton de Péssidè, une localité traversée par un couloir de transhumance a bénéficié de la réalisation d’un point d’eau d’environ 50 m2 et d’une aire de pâture de 130 ha. Ces aménagements ont été réalisés respectivement par l’entreprise GTGC-P et l’entreprise LAMPOUGUINI. le 29 juin 2020, l’ONG GEVAPAF coordonnateur du projet accompagnée des autorités locales et les services techniques déconcentrés de l’Etat ont procédé à la réception définitive desdits aménagement. dorénavant, les transhumants peuvent abreuver et faire reposer leurs bétails avant de continuer leur chemin vers les zones d’accueil.

Remise d’attestations de fin de formation

Démarrée depuis janvier 2020, 10 jeunes nantis de CAP maçonnerie et BT Génie Civil ont suivi avec succès la formation aux métiers de la pierre et de l’éco construction. cette formation a été sanctionnée par des attestations de fin de formation qui leur ont été décernées le 30 juin 2020 au CRETFP Dapaong. Désormais, ils ont la main bien faite pour construire des ouvrages en pierre, en briques de terre comprimée et/ou pierre et BTC (construction mixte).
Rappelons que cette formation a été possible grâce au Projet d’Appui aux Métiers de la Pierre et de l’Eco Construction (PAMPEC), projet coordonné par l’ONG GEVAPAF. Il est co-financé par AFL et AFD.